LES GORGES DU CIANS


Loading

LES GORGES DU CIANS

A 1h30 de nos gîtes du Bar sur Loup et de Mougins

Le Cians est une petite rivière qui prend sa source dans le parc national du Mercantour, au pied du mont Mounier. Ce petit torrent alpin, affluent du Var, tantôt à sec tantôt impétueux lors de la fonte des neiges, traverse trois types de paysages sur une longueur d’environ 25 kilomètres, avec une descente de plus de 1600 mètres. Un parcours marqué par un contraste géologique original : par endroit, la roche présente des grandes surfaces lisses, tandis qu’à d’autres, la roche rouge forme de gros blocs déchiquetés.

Il traverse d’abord le village de Beuil, assis sur un paysage de marnes et de calcaire. Puis ce sont les gorges supérieures de pélites rouge, et pour finir les gorges inférieures aux grandes parois blanches.
Promenade dans les différentes clues

Depuis Nice nous empruntons la départementale 602 jusqu’au petit village de Touët-sur-Var. A sa sortie ouest commence la traversée des gorges du Cians par la départemental 28 en direction de Beuil. Le paysage est constitué de grandes parois rocheuses blanches et d’une magnifique forêt de chênes et de pins. La route remonte le Cians sur une dizaine de kilomètres dans le lit de la rivière.

Puis nous quittons les gorges inférieures et la route commence à grimper. Le paysage change et nous commençons à deviner les premières zones de schiste rouge. Elles sont le témoin de l’intense activité volcanique de l’Estérel au cours de l’ère primaire. Au niveau du lieu dit « Pra D’Astier », la route monte en plusieurs lacets et nous pénétrons dans les gorges hautes. De magnifiques paysages s’offrent à nous. Une promenade dans les différentes clues, la grande clue et la petite clue, s’impose.

Nous commençons la visite de la petite clue. Arrêt sur le parking juste avant le tunnel, pour parcourir à pied l’ancienne route qui fait 900 mètres aller-retour. Vous pourrez admirer le paysage aux couleurs et formes taillées dans la roche rouge-sang : le torrent en contrebas et ses petites cascades et des sculptures naturelles.

Nous effectuons un deuxième arrêt au niveau de la grande clue. C’est l’endroit le plus impressionnant des gorges. Un autre petit parking juste avant un tunnel et nous parcourrons à nouveau à pied l’ancienne route sur une distance de 500 mètres aller-retour. Le canyon ne dépasse pas les 2 à 3 mètres de large, et la lumière a du mal à pénétrer les lieux.

Nous sortons de la grande clue, et là, le décor change brusquement, fini la pierre rouge, place à la pierre blanche.

Cette véritable galerie d’art naturelle est inoubliable.

Accès : Par la RD6202 depuis Nice, puis par la RD28 de Touët-sur-Var à Beuil